L'UssJ

souhaite

à tous ses "compagnons de route"

une bonne et heureuse année 2019 !

On n’accélère pas dans un relais,

on ralentit !

 

 Voici l'erreur la plus courante:

Quand le premier de la file s'écarte, le second a bien souvent tendance à accélérer...Or, si chacun accélère à sa prise de relais, on a vite fait de rouler à 35, puis 40 km/h et ce sont les derniers coureurs du groupe qui en feront les frais...L'idéal est de vérifier votre vitesse quand vous êtes second et de garder cette allure en prenant le relais. C'est le premier qui s’écarte et va ralentir afin que vous puissiez passer: 2 km/h de moins suffissent largement et le relayeur ne créera pas un "trou à boucher" !

 

Voir la rubrique "technique pour rouler en groupe"

Ça s'est passé en Janvier ...

 

 Avant de s'y consacrer à plein temps à la fin de sa carrière, Jean Robic n'a cessé au fil des années de faire sa rentrée en cyclo-cross.  Ainsi, le 5  janvier 1947, "Biquet" se présentait à Buc pour la troisième épreuve du championnat de France de la spécialité: Cette fois encore, il prend la tête et s'envole vers la victoire quand une crevaison permet à Pierre Jodet de le rejoindre et de le battre au sprint sur le fil. Seul Georges Boncorps, bon troisième, n'était pas trop loin.

Jodet est félicité et reçoit le bouquet de la victoire...

Voici maintenant le classement officiel

du cyclo-cross de Buc:

1. André Fauvel en 55'                                                                                                          2.Albert Carapezzi à 35'                  3.Vincent Ceci à 55'

 

Mais où sont passés les Jodet, Robic et Boncorps, grands dominateurs de la course ? C'est très simple !

Après leur arrivée, les officiels se rendent compte qu'il restait un tour à couvrir,

alors ils font signe aux suivants de continuer

et établissent sans remords le nouveau classement !