En raison de la pandémie de coronavirus, le Club suspend toutes ses activités jusqu'à nouvel ordre... L'UssJ rappelle à tous que rouler, même seul, est interdit et mobiliserait en cas de chute des secours déjà bien débordés !

Ça s'est passé

 le 7 mars 1953...

                               

A Onate,

petite localité basque espagnol,

les français réussissent le triplé

au championnat du monde

de cyclo-cross.

Roger Rondeaux, champion de France, endosse pour la troisième fois consécutive le maillot arc en ciel :

plus habile dans les passages pédestres que le rouleur Gilbert Bauvin, 2 ème, Rondeaux se détache dans la seule côte du parcours.

André Dufraisse, malgré une chute qui endommage son guidon, obtient la médaille de bronze.   

 

Qu'est-ce que ça peut bien être, cet "objet " vissé sur le tube de selle ? 

La réponse vous sera donnée uniquement lors des sorties communes ! 

 

Les parcours 2020 sont disponibles ...

 

à faire sur le vélo !

 

(rubrique parcours)

 

 

 

Les événements et cyclo-sportives sont affichés 

 dans la colonne de droite... avec le lien au dessous !

 

 

Bonne route à Agnès et Philippe !

                                 

 

Invités par nos deux "jeunes retraités",

les cyclistes  de l'UssJ ont fêté

le départ d'Agnès et Philippe vers d'autres contrées : le col du Grand Colombier s’apprête déjà

à les voir escalader ses pentes

autant à vélo qu'à pied. 

La succession est assurée !

                                 

Nous partageons le plaisir d'Isabelle et Rémi pour la naissance de Bazile,

leur petit fils, né le 31 décembre (quelle belle date) en soirée.

Nul doute que si l'héritage du grand père est avéré,

il s'agira d'un sportif doté d'un potentiel génétique particulier.

Félicitations aux grands parents, parents

et vœux de prompts rétablissement à la maman.

Les Amis Cyclistes.

Dimanche 23 février,

             Malgré les bonnes augures

de notre Président, présent au départ, seulement 7 cyclistes ont goûté

aux aléas de la météo bien "détraquée" 

(douceur, vent tempétueux, crachin 

et averses).

Le parcours était quelque peu réduit, la "forme" et les championnats du Monde étant encore bien loin !          (photo des championnats au Yorkshire)   

Dimanche 26 janvier,

                           Ils n'étaient que 9 Saint Jacquais, a s’entraîner

sur nos belles routes propres et a profiter de cette matinée ensoleillée

les "trois derniers rescapés" ont même rallonger le parcours

afin de rentrer un peu plus "sale" !  Des vrai gamins !

Dimanche 19 janvier,

   Une "grosse" quinzaine de cyclos a bravé les températures largement négatives au départ, pour ensuite profiter d'un soleil "hivernal" et accumuler les kilomètres avant que le vent

et une "petite" ondée

ne viennent conclure cette sortie dominicale...

 

Merci à Th... de nous avoir agrémenté de notre incident technique hebdomadaire et à Jacques pour le dépannage  !  

Jeudi 2 janvier,

                           7 cyclos au départ, 70 kms de routes humides et boueuses,

il aurait été dommage que cette première sortie 2020

ne soit pas agrémentée d'une crevaison !  

Il fut un temps ou l'UssJ roulait en vert et jaune...

Retrouvez la saison précédente 

  dans la rubrique "Archives 2019".  

Pourquoi faire du gainage pour les cyclistes ?

                                 

Le tronc du cycliste, c'est son châssis !

Et si notre châssis ne parvient pas à contenir la puissance envoyée

par les jambes au vélo, nous allons nous tordre et nous déhancher

en gaspillant des "watts" inutilement...  le gainage nous aide à tonifier

et maintenir notre tronc et abdomen en place :

profitons du mauvais temps pour ajouter

à nos sorties dominicales quelques exercices...

Un maintien de ces positions pendant 30 secondes, en série de 3 à 5 fois

nous confirmerons tout de suite le bienfait de ces exercices très souvent oubliés des "cyclos" ! 

On n’accélère pas dans un relais,

on ralentit !

 

 Voici l'erreur la plus courante:

Quand le premier de la file s'écarte, le second a bien souvent tendance à accélérer...Or, si chacun accélère à sa prise de relais, on a vite fait de rouler à 35, puis 40 km/h et ce sont les derniers coureurs du groupe qui en feront les frais...L'idéal est de vérifier votre vitesse quand vous êtes second et de garder cette allure en prenant le relais. C'est le premier qui s’écarte et va ralentir afin que vous puissiez passer: 2 km/h de moins suffissent largement et le relayeur ne créera pas un "trou à boucher" !

 

Voir la rubrique "technique pour rouler en groupe"